Markus Säuberli a débuté la photo avec un Nikon F2 AS, qui le suit encore aujourd’hui, partout où il va. La qualité et la philosophie de la marque l’ont toujours inspiré, à tel point qu’il dispense actuellement des cours sur la manipulation de certains appareils Nikon. Présentation d’un véritable ambassadeur.

Quelle a été votre première rencontre avec la photographie?

J’ai reçu mon premier appareil le jour de ma confirmation. La grande révélation était la possibilité d’aller développer le film le soir même dans le labo du club photo. Depuis, la photographie est une partie de ma vie.

Quels sont les photographes qui vous ont inspirés et pourquoi?

Je pense à Henri Cartier-Bresson, le fameux photographe de rue.

Parmi toutes les images que vous avez réalisées, quelle est votre photo préférée et pourquoi?

Quand j’ai eu 21 ans, je suis parti pour 4 semaines avec un billet Inter-Rail. À Saint-Malo, je me suis assis sur un mur et j’ai attendu longtemps jusqu’à ce que la marée se retire et que la lumière soit parfaite. Au moment où je voulais prendre la photo, un petit chien s’est approché du gigantesque mur du port. Attendre le bon moment, c’était la meilleure leçon que j’ai apprise.

Avez-vous un projet en cours ou à venir dont vous souhaitez nous parler?

Plus de 35 ans après, j’aimerais bientôt refaire le même voyage, avec mon Nikon F2AS, deux objectifs fixes et quelques films, accompagné du Nikon Z7 avec les mêmes focales.

Avez-vous quelques conseils à destination de nos lecteurs photographes?

«Il faut mettre sur la même ligne de mire la tête, l’œil et le cœur», de Henri Cartier-Bresson

Pouvez-vous nous en dire plus au sujet de votre conférence au Focus Day? De quoi allez-vous parler? Qu’allez-vous partager avec les spectateurs?

Une présentation d’un nouveau système comme celui du Nikon Z7 ne va pas sans parler technique. Mais mon but est de créer un pont entre la technique et la réalisation des photos extraordinaires.

Retrouvez Markus Säuberli, pour Nikon, le 6 avril à 15h30 et le 7 avril à 11h30.

Si vous voulez en savoir plus sur Markus Säuberli, rendez-vous sur :

facebook