Passionné et fervent défenseur de la nature et de ses habitants, Fabien Wohlschlag met un point d’honneur à sensibiliser les jeunes au respect de la faune locale, si peu connue de ce public. Faites un pas dans le monde de la photographie animalière avec les conseils avisés et respectueux de «FabWildPix».

Quelle a été votre première rencontre avec la photographie?

J’ai d’abord été attiré par la caméra vidéo, puis ensuite par la photographie. Probablement grâce à ma sœur qui est photographe professionnelle. J’ai commencé à «jouer» avec un appareil photo à l’âge de 19-20 ans et l’emmenait lors de mes différents voyages autour du monde. Amoureux des images, il est vite devenu un compagnon indispensable lors de toutes mes sorties natures et c’est là, que la photographie animalière a commencé à faire son chemin.

Quels sont les photographes qui vous ont inspirés et pourquoi?

La première photographe qui m’a inspiré n’est autre que ma sœur, Magali Girardin. Ensuite, je ne pourrais pas en citer en particulier car on s’inspire tous de ce que l’on voit, et il y a énormément de photographes incroyables et inspirants. Et pas que chez les pros!

Avez-vous un projet en cours ou à venir dont vous souhaitez nous parler?

Les projets, les idées ce n’est pas ce qui manque, mais je n’ai pas un projet en particulier à mettre en avant. Je vais continuer à tourner de petites vidéos sur ma chaine Youtube, on essaie de mettre en place des sorties photos/nature éthiques, peut-être un projet de livre aussi… Faut se mettre au travail!

Parmi toutes les images que vous avez réalisées, quelle est votre photo préférée et pourquoi?

Il y a de belles photos, artistiquement intéressantes, techniquement réussies puis il y a «la photo préférée». Celle qui a provoqué le plus d’émotions, celle qui a demandé le plus de patience, de persévérance, celle qui cache une histoire particulière. Chaque fois qu’un animal s’offre à mon objectif, qu’il me permet de l’observer et de le photographier, ça devient un moment préféré. Mais si je dois en choisir une (parce que je suis obligé), je dirais celle-ci.

C’est un jeune renardeau vivant en pleine ville avec sa mère et sa fratrie. La mère m’avait complètement intégré et m’a permis d’assister à des scènes absolument merveilleuses avec une proximité extraordinaire. Le lampadaire derrière lui dessine sa silhouette et pour moi cette photo représente bien la capacité qu’ont ces animaux à s’adapter et vivre dans l’ombre des hommes.

Avez-vous quelques conseils à destination de nos lecteurs photographes?

C’est toujours délicat les conseils car ils sont tous basés sur mon expérience personnelle. Mais pour parler du domaine que je connais le mieux, à savoir la photographie animalière, je dirai que les points principaux à retenir sont la connaissance et le respect (du terrain et du sujet), la persévérance (fréquence des sorties) et la passion. Il est inimaginable d’essayer de commencer la photographie animalière si la nature ne vous passionne pas. Si c’est le cas alors n’hésitez plus. La photographie animalière commence avec une paire de jumelle.

Pouvez-vous nous en dire plus au sujet de votre conférence au Focus Day? De quoi allez-vous parler? Qu’allez-vous partager avec les spectateurs?

Je vais parler un peu de mon parcours, de mon métier et aussi du rôle positif que peuvent avoir les réseaux sociaux pour sensibiliser le jeune public. Appuyé par des exemples photos et vidéos évidemment.

Retrouvez FabWildPix le 6 avril à 13h50 et le 7 avril à 13h45.

Si vous voulez en savoir plus sur Fabien Wohlschlag, alias FabWildPix, rendez-vous sur :

websiteinstagramyoutube